Sage OUESCO

Navigation

Actions sur les cours d'eau

Le volet milieux aquatiques est piloté par le groupe de travail milieux aquatiques, constitué des acteurs locaux (pêcheurs, associations environnementales, gestionnaires d'espaces naturels, ONEMA...), il réfléchit plus particulièrement des problématiques liées aux cours d'eau et aux zones humides. Il permet de formaliser la connaissance disponible et de dresser des élèments de diagnostic.

L'objectif est l'atteinte du bon état écologique.

De par leurs positions géographiques, les cours d'eau de l'ouest Cornouaille occupent une place de premier ordre pour les poissons migrateurs vivant alternativement en eau douce et en eau salée. Il s'agit du saumon atlantique, de la truite fario, de l'anguille européenne, de la grande alose ainsi que de la lamproie.

Lamproie marine

On constate une baisse de recrutement de ces espèces . Les ouvrages interdisant la remontée piscicole, on parle de montaison, en sont une des principales causes. Ces ouvrages peuvent avoir différentes formes: anciens barrages de moulin, seuils, clapets anti-retour, buses, pont sous un axe routier...

OUESCO participe à  l'élaboration de la connaissance des cours d'eau du territoire :

Un territoire, de nombreux milieux différents

Plus de 530 kilomètres de cours d'eau parcourent le territoire.

CE BV CEppx

Les principaux bassins versants sont :

  • Le Goyen; 150km²
  • La rivière de Pont L'Abbé (le Pont L'Abbé, le Lanvern, le ruisseau de St Jean); 100km²
  • La virgule, 34km²
  • Le Loc'h; 31 km²
  • .....et de nombreux petits fleuves côtiers, des marais, des plans d'eau...

Le groupe de travail milieux aquatiques

Le groupe de travail milieux aquatiques, constitué des acteurs locaux (pêcheurs, associations environnementales, gestionnaires d'espaces naturels, ONEMA...), permet de formaliser la connaissance disponible et de dresser des élèments de diagnostic.

mini GTMA

 

Réglementation: L 214-17 nouveau classement des cours d'eau

Les cours d'eau pouvaient être en rivière réservée (art 2 de la loi de 1919) ou en cours d'eau classés (art. L432-6 du code de l'environnement).

L' arrêté du 10 juillet 2012, instaure un nouveau classement des cours d'eau en 2 listes.

La liste 1 permet de préserver les cours d'eau des dégrations futures. Elle interdit la construction de nouveaux ouvrages pouvant faire obstacle à la continuité écologique et prescrit le maintien de la continuité écologique lors de renouvellement de concessions/autorisation.

Pour les cours d'eau ou partie de cours d'eau en liste 2, il y a obligation de restaurer la libre circulation piscicole et le transit sédimentaire dans les 5 ans.

classement L214 17 logo
Pour en savoir plus sur la procédure de classement, les arrêtés...

 En dehors de ces classements, les actions de restauration de la continuité écologique sont nécessaires. Ainsi l'absence de classement d'un cours d'eau ne signifie pas qu'il ne faut pas prévoir d'action en faveur de l'amélioration de la continuité écologique sur les ouvrages existants (L.211-1, L214-4 du code de l'environnement, SDAGE, Plan anguille....).

Ouesco se propose d'accompgner les propriétaires dans la mise en conformité de leurs ouvrages.  Accompagnement propriétaires

Atteintes sur les cours d'eau

La continuité écologique

La libre circulation des espèces piscicoles et des sédiments est obligatoire pour atteindre le bon état. Aujourd'hui, 75 ouvrages hydrauliques sont recencés surtout sur le Goyen, la rivière de Pont L'abbé et la Virgule.

carte des ouvrages du territoire

 

 

Atteintes morphologiques

L'hydromorphologie d'un milieu aquatique correspond à ses caractéristiques hydrologiques (état quantitatif et dynamique des débits, connexion aux eaux souterraines) et morphologiques (variation de la profondeur et de la largeur de la rivière, caractéristiques du substrat du lit, structure et état de la zone riparienne).

Le réseau d'évaluation des habitats (REH) permet d'évaluer l'état hydromorphologique des cours d'eau. Il a été adapté aux particularités du territoire. Pour en savoir plus sur la méthodologie Ouesco

Les altérations qui modifient le fonctionnement naturel des cours d'eau, sont liées aux pressions anthropiques qui s'exercent sur les sols du bassin versant et sur les cours d'eau.

modification forme CE

Reprofilage ou recalibrage d'un cours d'eau.

Ces actions souvent combinées altèrent la qualité des eaux et du cours d'eau:

Diminution du courant, augmentation des dépôts de particules fines (matière organique, limons), installation de végétation, altération des habitats piscicoles, augmentation de la température...

colmatage

Processus de disparition de frayères

La diminution des courants, l'abreuvement du bétail dans le cours d'eau, la destruction de berges et des talus détruisent les frayères.

mini abreuvement CE

exemple d'abreuvement dans le cours d'eau: le piètinement répété des berges et des fonds libère des particules fines qui peuvent colmater les frayères situées en aval.

Une solution simple: la pompe de prairie.

Additional information