Territoire d'eau

Bassins Versants, Usagers de l’Eau & Milieux Naturels

BASSINS VERSANTS & MASSES D’EAU

A la découverte de mon territoire d’eau

**unité d’évaluation de l’état des eaux.

* unité géographique naturelle recevant les précipitations qui alimentent un cours d’eau.

BASSINS VERSANTS & MASSES D’EAU

A la découverte de mon territoire d’eau

Un territoire hydrographique est drainé par une multitude de petits fleuves côtiers.

20 bassins versants* :

Les deux principaux bassins versants sont celui du Goyen et celui de la rivière de Pont-l’Abbé.

téléchargement

VOIR LA CARTE

 

 

20 masses d’eau** :

– 2 masses d’eau « souterraine »
– 11 masses d’eau « cours d’eau »
– 1 masse d’eau « plan d’eau »
– 2 masses d’eau de « transitions »
– 4 masses d’eau « côtières ».

Aujourd’hui, 55% des masses d’eau sont conformes au bon état.

téléchargement

VOIR LA CARTE

**unité d’évaluation de l’état des eaux.

* unité géographique naturelle recevant les précipitations qui alimentent un cours d’eau.

Surface agricole - Mahalon

Territoire d'eau

OCCUPATION DES SOLS & USAGERS DE L’EAU

Un territoire ou l’agriculture et les activités littorales jouent un rôle important

Territoire d'eau

01/06

Habitants

La population est estimée à 70000 habitants (127 habitants/km2). La ressource en eau du périmètre est suffisante pour satisfaire la consommation moyenne. Toutefois la baisse estivale des niveaux d’eau combinée à l’augmentation de la population peut engendrer des restrictions d’usages. Concernant les eaux usées, les éventuels dysfonctionnements des systèmes d’assainissement peuvent impacter la qualité bactériologique des eaux littorales.


02/06

Agriculteurs

L’agriculture constitue une activité importante du territoire. Les 550 exploitations agricoles sont principalement spécialisées en production laitière et porcine. Le système cultural est majoritairement destiné à l’élevage. La bulbiculture est une spécificité du secteur de la torche. Sur le territoire les flux d’azote sont majoritairement liés aux apports diffus agricoles.


03/06

Industries

Les activités industrielles sont majoritairement tournées vers l’agro-alimentaire (transformation des produits de la mer et des produits agricoles). Certains établissements disposent de leur forage d’alimentation en eau et de leur propre système d’assainissement.


04/06

Pêcheurs en rivière

Le territoire est couvert par deux associations de Pêche : l’AAPPMA* du Goyen et l’AAPPMA* du Pays Bigouden (*Association Agrée de Pêche et de Protections des milieux aquatiques). Les pêcheurs disposent d’une bonne connaissance des rivières et sont les sentinelles des écosystèmes aquatiques.


05/06

Activités littorales professionnelles

Les estuaires et la bande côtière sont le siège de nombreuses activités professionnelles : la conchyliculture, l’algoculture, la pêche à pied, et la pêche côtière. Le maintien et le développement de ces activités est en partie lié à la qualité de l’eau.


06/06

Activités littorales de loisirs

La baignade et les activités nautiques (surf, windsurf, plaisance, pêche, pêche à pied, …) se sont fortement développées au cours des dernières décennies. Souvent liées au tourisme, ces activités sont tributaires de la qualité de l’eau.

Estuaire du Goyen - Plouhinec

Milieux naturels

De l’amont à l’aval, les bassins versants offrent une diversité importante d’espaces naturels. Qu’ils soient ordinaires, remarquables ou à fortes valeurs patrimoniales, tous jouent un rôle important dans la préservation de la ressource en eau

Têtes de bassins versants


Du fait de la proximité de la mer, 80% du territoire est considéré en tête de bassin versant. Ces espaces sont essentiels au bon fonctionnement du cycle biologique des poissons (reproduction, nurserie) et jouent un rôle important dans la protection de la ressource en eau (régulation des débits, dénitrification, …).

Bocages


Malgré les opérations de remembrement, le maillage bocager du territoire s’avère bien préservé. Constitué de haies, talus et murets, le bocage forme des corridors écologiques et constitue un obstacle efficace à l’érosion des sols et au ruissellement. Il est particulièrement efficace pour limiter le transfert du phosphore, des pesticides et des bactéries vers le milieu aquatique.

Zones humides


Malgré une forte régression (drainage, remblaiement, …), les zones humides représentent 9.4% du territoire (5000 ha). Les plus emblématiques d’entre-elles sont les marais rétro-littoraux de la baie d’Audierne. Lieu de transition entre les milieux terrestres et les milieux aquatiques, les zones humides constituent un réservoir de biodiversité et joue un rôle fondamental dans la préservation de la ressource en eau (régulation des débits, dénitrification, filtre des matières en suspensions, …).

Cours d'eau


Les petits fleuves côtiers du territoire forment un réseau hydrographique de 750 km. Certains de ces cours d’eau accueillent des espèces emblématiques comme le Saumon Atlantique, l’Anguille ou encore la Truite Fario.

Estuaires


Les deux principaux estuaires du territoire sont ceux du Goyen et de la rivière de Pont l’Abbé. Lieu de transition entre les eaux douces et les eaux salées, les estuaires sont des milieux productifs sur le plan biologique.

Estuaire du Goyen - Pont-Croix